Elhadj Bah Ousmane
Président de l'UPR

A la une

Déclaration du ministre de la sécurité : un policier présumé tueur de Thierno Hamidou Diallo, militant de l’opposition a été arrêté.

 

Le ministre de la sécurité a annoncé cette nuit, l’arrestation du capitaine Kalil Diallo chef de la section de la Compagnie mobile d’intervention et de la sécurité (CMIS) numéro 2 de Bambéto. Il est présumé auteur du coup de feu qui a donné la mort à Thierno Hamidou Diallo lors du retour des militants de l’opposition qui étaient massivement mobilisés ce mardi 16 août 2016.

Lire la suite...

L’Honorable Hadja Moussou Barry née en 1947 à Bantignel dans la préfecture de Pita, mariée et mère de cinq enfants nous a quittés le mardi 24 janvier 2012, décédée 19 h 50 des suites d’une courte maladie à Conakry.

C’est avec un cœur meurtri, étreint d’une douloureuse émotion que je viens au nom de la grande  famille de l’Union pour le Progrès et le Renouveau (UPR), femmes, hommes et jeunes fondus tous dans une communion de pensé, apporter à la dépouille mortelle de notre regrettée l’Honorable Hadja Moussou Barry, un suprême et ultime adieu, un hommage sublime et une reconnaissance méritée.
L’enfance de Hadja Moussou Barry à Bantignel, ce lieu réputé être l’un des foyers de la culture islamique au Foutah Djallon,  a été marquée tout naturellement par une éducation coranique qui fera d’elle, une musulmane exemplaire et fidèle pratiquante de notre religion.
Cette brave dame est rentrée à l’école primaire de Pita en 1956.
De 1962 à 1967, elle fréquentera l’école nationale de secrétariat pour sortir avec un certificat d’aptitude professionnel et d’un Brevet Technique Supérieure (1ère et 2ème partie).
De 1971 à 1973, Hadja Moussou Barry, toujours soucieuse de son perfectionnement, a poursuivu ses études au Centre d’Administration Générale d’Alger avec un diplôme de CAP.
Elle décroche au CDF de Kamsar en Guinée, un diplôme en management de Base.
En qualité de Secrétaire de direction, elle fut affectée successivement comme Secrétaire particulière de ministre :
De 1967 à 1969 au ministère de l’Economie Rurale;
De 1969-1970, au ministère de l’Industrie, Mines et Energie ;
De 1970-1974 à l’Ambassade de Guinée à Alger;
En 1975 au ministère de la Justice ;
En 1976 au ministère du Domaine Intérieur, Sécurité et Justice ;
De 1977-1992, Cabinet C.A et du Conseiller Juridique de la CBG
1992 : Chef personnel CBG/Conakry ;
2000-2002 : Conseillère en Relation de Travail CBG/Kamsar
Parallèlement à ces 35 années de carrière professionnelle bien remplie, Hadja Moussou Barry, toujours bouillonnante et débordante d’énergie, a mené des activités syndicales remarquables.
De 1964 -1967, elle a occupé les fonctions de Secrétaire générale du Comité de Coordination à l’Ecole Nationale de Secrétariat ;
De 1968-1972 : Elle est élue Secrétaire Administrative du Comité de Production du Ministère de l’Economie Rurale, de l’Industrie et des Mines ;
De 1977 à 1992, elle est portée au poste de Secrétaire générale adjointe de la Fédération Syndicale Professionnelle des Mines et Carrières, Secrétaire à la Formation de la Confédération des Femmes Travailleuses de Guinée  à la CNTG.

Hadja Moussou Barry, s’est illustrée s’est illustrée au sein de l’organisation de défense des droits de la femme et elle était la Secrétaire Générale.
Elle est également membre de l’Association des Ecrivains de Guinée et est Fondatrice du Groupe scolaire Léopold Sédar Senghor, une école implantée à Kaporo Rail.
Et pour couronner sa lutte, Hadja Moussou Barry se lança en Politique.
A ce niveau, elle a réussi à inscrire en règle d’or sa participation à la création de l’Union pour la Nouvelle République (UNR) du doyen Bâ Mamadou.
Au sein de cette formation créée en 1992, dont était membre fondatrice, elle a occupé régulièrement les fonctions de membre du Comité central, membre du Secrétariat Général et de Présidente du Comité National des Femmes.
En combattante aguerrie et acharnée pour l’instauration de l’Etat de droit et de la Démocratie, elle a servi de levier et soutien tant moral que financier au doyen de l’opposition, Bâ Mamadou.
De son étoffe de Présidente des Femmes de l’UNR donc défenseur du genre, elle renonça à se faire inscrire sur la liste nationale aux élections législatives de 1995.
 En 2002, en sa qualité de Vice-présidente du comité national des Femmes de l’UPR dont elle est membre Fondatrice, elle prendra sa revanche pour faire son entrée à l’Hémicycle.
Député à l’Assemblée Nationale guinéenne, elle a été désignée la même année comme membre du Parlement de la CEDEAO en même temps que le leader Fondateur de l’UPR, l’Honorable Siradiou Diallo.
 
En 2008, la maladie l’obligea à rallier le plus souvent Conakry, Abidjan et les Etats Unis d’Amérique. Malgré tout, elle est restée ferme, digne et fidèle à l’UPR. Contre le démon argent et les promesses fallacieuses, elle est restée égale constante et confiait souvent à ses proches « Eviter le vagabondage politique. L’UPR est créée par nous, pour aucune raison, je ne participerais à sa destruction ».
L’Honorable Hadja Moussou Barry à qui nous rendons hommage ce matin, est bien perçue comme une icône dans la lutte pour l’instauration de la démocratie en Guinée, une combattante exemplaire, une patriote dans l’âme, bref, une citoyenne dans le plein sens du terme.
Epouse pieuse et modèle, comme le témoigne son mari, le Commissaire Kindy Barry, qui dit : « Avant de sortir de la maison, elle prenait soin de lire le Coran. En pleine nuit, elle se levait pour prier et rendre grâce à Dieu, notre Créateur ».
Trop tôt disparue mais fille fidèle de ses cœurs, ayant acquis ses diplômes et sa grande expérience par un admirable effort de volonté, l’Honorable H. Moussou Barry, a donné sans compter ses forces, son intelligence, son cœur, sa vie à sa Guinée natale pour laquelle elle a en toute circonstance souhaité « Paix et Prospérité ».
L’on s’éterniserait à énumérer ici toutes les qualités de cette brave Dame.
Oh, Honorable Hadja Moussou Barry, ton souvenir sera impérissable dans nos cœurs où tu continueras de vivre par le souvenir et longtemps encore, nous nous rappelons ta voix timbrée et énergique lorsque dans les débats, tu défendais les opinions et les idées que tu croyais justes.
La Grande famille de l’UPR à qui tu as donné, veillera sur les tiens et ne les laisseras pas isolés au milieu des difficultés de la vie. Ton cher époux et tes enfants bien aimés peuvent compter sur son concours chaque fois qu’il leur sera nécessaire.
Elhadj Ousmane Bah, Président de l’UPR, le Bureau Exécutif national, les femmes, les jeunes et les structures à tous les niveaux du Parti, par ma modeste voix, t’adressent ici un suprême adieu.
Grande Dame de la démocratie et de l’émancipation de la femme repose en Paix et dors heureuse de ton dernier Grand Sommeil.
Adieu chère H.Hadja Moussous Barry.
Qu’Allah le Miséricordieux, le Tout Puissant Dieu, t’accueille dans son Paradis et que la terre de Guinée qui tu as aimée et servie te soit légère.
Amen
Fait à Conakry le 26 janvier 2012

 

L'illustre disparue a rejoint sa dernière demeure le dimanche 29 janvier 2012 à Pita, sa ville natale.

Un symposium riche en émotion organisé au Palais du Peuple a précédé l'enterrement.

Paix à son âme ! Amen

 

P/ Abdallah Balde pour www.uprguinee.org

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Bah ousmane au fouta.JPG

Dernieres videos